Mariah Carey, un ours brun et des robots… Voilà comment Nissan a développé ses crossovers. Pour la première fois, le précurseur du marché des crossovers nous dévoile les secrets de conception de ses nouveaux X-TRAIL, QASHQAI et JUKE.

Avant le lancement d’une nouvelle voiture, les marques effectuent de nombreux tests sur tous les composants pour contrôler leur longévité et leur solidité. Ces 3 crossovers ont d’ailleurs parcourus plus de 2,4 millions de kms pour éprouver leurs suspensions mais ce qu’on sait moins c’est que Nissan a fait preuve d’originalité pour éprouver ses voitures.

La chanteuse Mariah Carey ne le sait certainement pas, mais elle a jouée un rôle essentiel dans le développement de chaque Crossover Nissan. Les ingénieurs ont écouté de la musique à grand volume pendant près de 1 200 jours soit 1 728 000 minutes en utilisant une sélection de titres dont ceux de Mariah Carey en raison de sa voix qui monte haut dans les aiguës.

Un ours brun, dont le poids peut aller jusqu’à 700kg a également été recruté pour tester la résistance du toit panoramique que l’on retrouve sur le QASHQAI depuis son lancement en 2007. J’ai moi même testé ce toit en verre avec mon VTT Trial et je peux vous garantir qu’il est solide (cf ci-dessous).

Concours selfie Nissan

Enfin, des robots ont spécialement été créés pour éprouver les composants que chaque automobiliste va utiliser dans son quotidien : Ouvrir et fermer les fenêtres 30 000 fois, activer les essuie-glaces pendant 480 heures à différentes vitesses, déployer les clignotants 2 millions de fois, fermer les portières 1,2 millions de fois ou encore soulever le coffre 48 000 fois pour assurer qualité et longévité. L’intérieur n’a pas été oublié puisqu’une vingtaine de sièges conducteurs ont été évalués et examinés 300 fois pour leur confort et leur résistance aux taches délicates du quotidien telles que le chocolat, le rouge à lèvres, le gel de cheveux et le café.

Nissan ne lésine pas sur les moyens et souhaite produire des véhicules avec une qualité perçue à la hausse ce qui explique des tests poussés à l’extrême.