Dévoilé dès 2013 à Tokyo mais présenté pour la première fois au public européen à l’occasion du salon de Genève 2014, le concept BladeGlider revient sur le devant de la scène alors qu’on ne l’attendait plus.

Après deux ans de développement, ce concept signé Nissan est devenu une réalité. Ce prototype roulant est doté d’un châssis et d’une architecture inédits : voie avant étroite et voie arrière plus large afin d’obtenir maniabilité, stabilité, et efficacité aérodynamique, pour un poids de 1 300 kg.

Nissan s’est associé à Williams Advanced Engineering pour développer un moteur et une batterie qui permettent d’atteindre 100 km/h en moins de 5 secondes et une vitesse de pointe proche des 190 km/h. Les roues arrières sont propulsées par des moteurs de 177 ch et sont équipées d’u Torque Vectoriel System contrôlant le couple délivré. Le BladeGlider est équipé d’un batterie lithium-ion de 220 kW composée de cinq modules et qui dispose d’un refroidissement spécifique.

L’habitacle du véhicule est tout aussi original, puisqu’il est équipé d’un unique siège conducteur à l’avant et de deux sièges passagers au deuxième rang, le tout dans une atmosphère futuriste et sportive.

Au travers de ce véhicule original, Nissan nous propose sa vision de la voiture de compétition de demain (voire d’après demain)  et on peut espérer que la marque capitalise sur ces innovations pour faire évoluer ses modèles grand public, je pense notamment à la Leaf.

Deux Nissan BladeGlider seront présentés à l’occasion des Jeux Olympiques de Rio dont un qui servira à effectuer des essais dynamiques.

Source : Nissan