Depuis juillet 2016 Nissan commercialise au Japon son monospace Serena équipé de la conduite autonome ProPilot. C’est une technologie que le constructeur Japonais commence a bien maitriser et qui va arriver cet été sur son bestseller, le Qashqai.

Si jusqu’à présent les essais sur route se sont déroulés au Japon, Nissan a décidé d’organiser ses premiers essais Européens en conditions réelles dans les rues de Londres. Cet événement ouvert à quelques invités, s’inscrit dans le cadre de l’engagement du constructeur à mettre en place la mobilité du futur sans émissions de CO2 ni accidents mortels.

Les participants ont pu « conduire » un prototype de Leaf équipé de radars à ondes millimétriques, de scanners laser, de caméras, de microprocesseurs ultra rapides et d’une technologie HMI ultra sophistiquée (Interface Homme Machine). Tous ces éléments permettent au véhicule de fonctionner de façon autonome aussi bien en ville que sur autoroute, une fois que la destination a été enregistrée dans le système de navigation.

J’ai pu suivre cet événement depuis Twitter grâce à 3 blogueurs qui ont participé aux essais de cette Leaf autonome, et à priori ça été concluant !

En 2017 le marché Européen accueillera deux véhicules équipés de la technologie ProPilot permettant une conduite autonome sur voies rapides : le Qashqai et la prochaine génération de Leaf. Nissan annonce également qu’une technologie de conduite autonome en ville est prévue pour 2020.

Source : Nissan